Les villes coloniales

Leon, Masaya, Granada, Esteli

 

Villes coloniales du Nicaragua:

Ville coloniale de LEÓN

Cette ville a été fondée sous le nom de Santiago de los Caballeros de León et est la deuxième plus grande ville du Nicaragua. Entourée de plusieurs volcans et bordée par Río Chiquito, cette ville est un moteur économique important au niveau industriel, commercial et agricole (canne à sucre, bétail, arachide, banane plantain). Intérêts: 
  • Les galeries d’art et musées, dont le Ruben Darío: la maison où a vécu le fameux poête.
  • Plusieurs édifices datant de l’époque coloniale, dont la plus grande cathédrale d’Amérique Centrale: La Catedral de León connue pour son architecture gothique et ses hauts clochers offrant une magnifique vue panoramique de León et de ses volcans.
  • Les plages de la côte Pacifique qui sont situées qu’à une vingtaine de kilomètres.
Villes coloniales du Nicaragua Leon, une des Villes coloniales du Nicaragua

 

 

Ville coloniale de Masaya

Connue pour être le berceau du patrimoine folklorique du Nicaragua, Masaya a plus de 1000 ans d’histoire (siècle Vl). Au XVIe siècle, les colons espagnols ont organisé cette petite ville en grand atelier d’artisanat où sont fabriqués, entre autres, les hamacs les plus populaires au monde. Intérêts:
  • Les marchés d’artisanats: bois, cuir, céramique, pierres précieuses et tissus incluant les fameux hamacs.
  • Les édifices coloniaux.
  • Les fabricants de hamacs.
  • Le marché central, véritable souk.

 

 

 

 

Ville coloniale de Granada

Surement une des Villes coloniales du Nicaragua  des plus populaires. Granada fut fondée en 1524 par Capitán Francisco t , lde Córdoba autour du volcan Mombacho et en bordure grand Lac Nicaragua (aussi appelé Lago Cocibolca). Depuis longtemps, la Grande Sultane (bâtiments de style andalou mauresque) a été un centre commercial du bois, du cacao, de l’artisanat de l’or et de l’argent. De nos jours, elle est la ville la plus visitée du Nicaragua par les voyageurs internationaux.

 

Intérêts: 
  • Centre historique qui comprend la Cathédrale de nombreuses églises et couvents ainsi que des musées et galleries d’art.
  • Des musées, le malecon (plage).
  • Laguna de Apoyo, une source d’eau incroyablement bleue et fraîche dans un cratère du volcan au même nom a 15 kms.
  • Las Isletas: regroupement de 365 îles, juxtaposées à la Península de Asese sur le Lac Nicaragua, qui seraient formées par une éruption du Volcan Mombacho il y a environ 20 mille ans.
  • Le volcan Mombacho.
 

Fait historique: Lorsque le Nicaragua acquit sont indépendance en 1839, León devint la capitale du nouvel État en alternance avec Granada. Granada était préférée par les régimes conservateurs, alors que les libéraux préféraient León. Pour mettre un terme à ces querelles, Managua, qui se trouve géographiquement entre ces deux villes, a été choisie comme capitale en 1858.

 

Ville coloniale d´Esteli

 

 

 

 

 

Consultez un circuit qui passe par ces 4 Villes coloniales du Nicaragua.